Le sans alcool en plein essor en GMS – source: Jacquelin AUGUSTIN – VS News – 1/11/19

En GMS, les ventes de « sans alcool » sont en forte croissance. Une tendance que l’on retrouve sur les vins tranquilles, les vins effervescents et les bières, portée par une offre et une demande en croissance. Surfant sur la tendance du « consommer plus sain » et s’appuyant sur les applications de type Yuka, qui présentent les boissons alcoolisées comme nécessairement mauvaises pour la santé, le « sans alcool » trouve une place grandissante dans les paniers des clients et les rayons de la GMS. La bière sans alcool progresse ainsi de 31,8%, à près de 100 M de cols. Une croissance portée par l’offre qui se développe très rapidement sur les bières aromatisées de type Tourtelle ou les bières d’abbayes Affligem et Leffe qui ont, par exemple, lancé récemment leur cuvée 0.0°. Les effervescents sans alcool progressent de 3,6%, à 5 M de cols. Enfin, les vins tranquilles sans alcool sont, eux, en progression de 10%, à 2,8 M de cols. La croissance est portée par le développement de nouvelles marques qui gagnent en diffusion : Grain d’Envie, Petit Béret, Pierre Chavin…

Nio commercialise des cocktails en format CD – source: Thomas Gueller – VS News – 25/10/19

La start-up NIO Cocktails Srl introduit une véritable innovation dans le monde du cocktail avec son offre de cocktails prêts à consommer en poche plastique biosourcée de 10 cl insérée dans un étui en carton FSC de la taille d’un CD. Faciles à ouvrir, ces cocktails Nio (pour Needs ice only) sont adaptés à une consommation individuelle comme au e-commerce. Le contenu est privatisable par les marques de spiritueux pour leur communication (ex : le cocktail Boulevardier créé par le barman romain Patrick Pistolesi et contenant du bourbon Bulleit), tout comme est privatisable la pochette en carton. Des meubles spécifiques ont été créés pour commercialiser cette production à l’unité. Cette offre a d’ores et déjà séduit La Grande Épicerie du Bon Marché (75007) qui en a commandé 4 palettes pour le mois de décembre 2019.

Leader Price prépare une montée en gamme de son offre de spiritueux – source: Thomas Gueller – VS News – 18/10/19

Après avoir créé et lancé cet été sa première marque de distributeur en vins tranquilles avec les conseils du sommelier MOF 2007 Fabrice Sommier, l’enseigne Leader Price (groupe Casino) s’attelle à la premiumisation de son offre de spiritueux, toujours avec l’aide de son nouvel ambassadeur vins. « Nous sommes tenus de suivre l’évolution de la consommation, et même si des produits comme la vodka Belvédère ou le gin Hendrick’s n’ont pas leur place chez nous, nous voulons introduire une vodka plus premium, des single malts et un ou des rhums vieux », annonce Pierre Dumeste, directeur produits de Leader Price.

Baromètre Ipsos sur les effets générationnels dans la consommation des spiritueux en France – source: Cécile Fortis – VS News du 4/10/19

Depuis plusieurs années, les Français consomment moins mais consomment mieux. Les spiritueux n’échappent pas au phénomène : interrogés sur leur comportement d’achat par rapport à il y a 10 ans, 70% des acheteurs, quelle que soit leur génération, affirment accorder désormais davantage d’importance au critère de qualité et 72% d’entre eux être plus attentifs à l’origine (pays, région et terroir). D’ailleurs, 54% d’entre eux affirment que la qualité est leur premier critère de choix d’un spiritueux suivi du prix et des promotions (48%), de l’origine (39%), de l’âge (31%), de la marque (25%), des modes de dégustation (19%) et du processus de fabrication (14%).
Une consommation de plus en plus responsable La dimension éthique du produit a également plus d’impact qu’il y a dix ans. 70% des acheteurs affirment en effet accorder davantage d’importance aux conditions de production et 72% à la protection des intérêts des producteurs et au respect des populations locales. Au-delà de la région de production, ils accordent également de l’importance à l’origine des matières premières (69%), à la traçabilité des produits (65%), à la contribution de la marque à l’emploi, l’économie et l’agriculture au niveau local (59%), l’engagement de la marque sur le respect de l’environnement (58%), les matières utilisées pour l’emballage (50%) et à un processus de fabrication bio (42%). 59% des acheteurs de spiritueux affirment d’ailleurs être prêts à payer plus cher un produit qui répondrait à des engagements relatifs au développement durable et à la traçabilité : +5% du prix actuel pour 46% d’entre eux, +10% pour 35% et jusqu’à +15% pour 6%. À noter : les seniors (50-60 ans) accordent encore plus d’importance à l’origine et au respect de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. « De nombreuses études que nous réalisons le démontrent : par exemple, 68% des consommateurs français s’accordent à dire aujourd’hui qu’il est important de connaître la provenance des produits achetés, il est donc intéressant de voir que la catégorie des spiritueux obéit également à cette règle », analyse Laurent Boudon, directeur de clientèle au sein d’Ipsos.
Les millennials privilégient les découvertes Lorsqu’on aborde la dimension produit dans l’acte d’achat, les acheteurs sont avant tout sensibles au prestige et à la rareté (39%), au design de la bouteille (37%), aux cadeaux offerts avec la bouteille (28%), à la nouveauté du produit (25%) et au fait qu’il s’agisse d’une édition limitée (24%). En la matière, les millennials (30-40 ans) se distinguent puisqu’ils accordent davantage d’importance que leurs ainés au design (43%), aux cadeaux offerts (33%) et à la nouveauté (30%). Si, sur les 12 derniers mois, les achats de whisky et de rhum sont relativement les mêmes pour les millennials et leurs ainés, les premiers sont beaucoup plus sensibles à la découverte. La vodka (34% vs 24%), le gin (21% vs 14%) et la tequila (20% vs 12%) ont effet été davantage achetés par les millennials qui se sont aussi laissé tenter par de nouvelles
expériences en achetant des boissons plus pointues et méconnues comme le saké (10% vs 6%), la cachaça (8% vs 2%), le mezcal (7% vs 2%) ou encore l’aquavit et le pisco (5% vs 1%). Les millennials se distinguent aussi en matière de modes de consommation. Si les 41-60 ans dégustent les spiritueux principalement purs (57%) et quelque fois en cocktails (33%), les 30-40 ans les consomment aussi bien en cocktails (43%) que purs (40%). 63% des millennials déclarent d’ailleurs avoir déjà eu l’occasion de consommer des cocktails à base d’alcool et près de la moitié d’entre eux (48%) estiment qu’ils en consomment plus qu’il y a dix ans. À noter : si le domicile est le premier lieu de consommation des spiritueux, près d’un millennials sur deux consomment ces boissons hors domicile (45%), et ce particulièrement dans des bars à cocktails (25%).

Campari rachèterait Rothschild France Distribution – source: VS News du 11/10/19

Sur leurs marchés clés, les grands groupes de spiritueux ont leur propre structure de distribution. Campari est l’exception à la règle : le groupe collabore de longue date en France avec Baron Philippe de Rothschild France Distribution (RFD) à qui il confie régulièrement la distribution de ses acquisitions, ce qui devrait également être le cas pour les rhums La Mauny et Trois Rivières, récemment tombés dans son escarcelle. Cela étant, le poids cumulé de marques telles que Campari, Aperol, Grand Marnier, Wild Turkey, Skyy, Appleton, Glen Grant, Bulldog et, donc, La Mauny et Trois Rivières, permettent dorénavant à Campari de voler de ses propres ailes en termes de distribution. Plutôt que de se séparer d’une équipe qui a parfaitement réussi l’introduction d’Aperol sur le marché français, le groupe serait en train de racheter RFD, ce qui permettrait à Baron Philippe de Rothschild de conserver à ses vins une structure de distribution forte.

Louvet Spiritueux officiellement lancé lors du Festival blues Passions 2019

Louvet Assurances et ses partenaires L’Assemblage, ABVocare et Thomas Calmels profitent du célèbre festival Blues Passions qui a lieu tous les ans à Cognac pour lancer officiellement le réseau Louvet Spiritueux.

Après une présentation du réseau dans les bureaux de Louvet Assurances, les invités se retrouveront autour d’un diner-concert au restaurant L’Arty-Show après avoir assisté au concert de Louis Bertignac sur la scène principale du Festival.

Ou comment mixer l’utile à l’agréable dans cet univers baignant autour du cognac.

Bienvenue sur le nouveau site de Louvet Spiritueux

Installé à Cognac, au cœur de la Spirits Valley, depuis 1947, Louvet Assurances lance aujourd’hui un site dédié aux professionnels français des spiritueux. Fort de 70 ans d’expérience dans l’assurance des cognacs et autres spiritueux, notre société souhaite aujourd’hui vous en proposer plus.

En effet, que vous soyez un créateur de marques, une microdistillerie, une maison implantée depuis plusieurs générations ou encore un fournisseur de la filière, vos besoins sont de plus en plus complexes, que ce soit au niveau technique ou règlementaire.

Louvet Assurances vous propose donc de vous accompagner grâce à ce nouveau site web qui se veut une réponse globale à ces attentes diverses : solutions règlementaires (assurance, droit, fiscalité…), accompagnement (marketing, commercial ou technique), mise en relation des professionnels, événements dédiés, veille, actualités…. Le site Louvet Spiritueux veut devenir la plateforme de rencontres et de services de référence pour les professionnels des spiritueux. Pour cela, Louvet Assurances se rapproche de différents partenaires professionnels spécialistes de ces différents métiers, que vous pourrez découvrir ici.

Bonne visite du site et n’hésitez pas à nous contacter.